Le gaz ou fluide frigorigène est un corps vaporeux qui inhale de la chaleur à température basse dans une chambre froide. Il est d’une grande utilité pour le fonctionnement de cet appareil. En effet, le gaz permet d’assurer une bonne aptitude de refroidissement pour une chambre froide. Sa carence risque donc de nuire au dispositif. Pour éviter toute pénurie, il faut veiller à en rajouter au besoin. Pour ce faire, il faut procéder par étapes. Vous devez aussi disposer du matériel adéquat et bien choisir le fluide. Ainsi, comment ajouter du gaz dans une chambre froide ? Focus !

Le processus de chargement du gaz

Le chargement de gaz dans une chambre froide se fait à travers plusieurs étapes.

Prendre les précautions nécessaires

Le gaz ou le fluide frigorigène n’est pas un simple liquide, c’est une substance toxique. Il est donc capital de prendre certaines mesures de sécurité avant de le recharger dans la chambre froide. Pour cela, vous devez déceler les éventuels cas de fuites sur le système frigorifique. Pour y arriver, vous pouvez utiliser un détecteur de fuites.

Récupérer la partie restante de l’ancien gaz

Avant de charger un nouveau fluide frigorigène dans une chambre froide, il faut vider l’ancien. Cependant, pour des raisons de sécurité environnementale, il ne doit pas se répandre dans la nature. Pour ce faire, transférez tout le gaz restant dans l’installation frigorifique dans une bouteille de transfert.

S’assurer de l’absence totale de fluide frigorigène

Vous devez vous assurer qu’il n’y a plus de traces de fluides frigorigènes dans le circuit. Vous pouvez vous servir d’une pompe à vide pour effectuer cette vérification. La durée du contrôle est étroitement liée à la longueur du circuit frigorifique. En effet, si ce constituant de la chambre froide est assez long, le tirage au vide peut se faire pendant plusieurs dizaines de minutes.

Faire le chargement du nouveau gaz

La recharge de gaz dans une chambre froide se fait en se servant d’une station de récupération. Il y a un volume précis de fluides à administrer dans le circuit de l’appareil. Cette quantité peut varier d’un modèle de chambre froide à un autre. Pour éviter toute erreur, il est préférable de tenir compte des indications données par le concessionnaire. Elles sont généralement contenues dans le guide utilisateur qui accompagne la chambre froide à son achat. À l’aide d’une balance électronique, mesurez avec exactitude le volume de fluide à utiliser. Après avoir inoculé le volume de gaz nécessaire dans le circuit frigorifique, refermez la vanne pour ne pas dépasser les limites prescrites.

Démarrer la circulation du gaz dans l’appareil

Une fois le circuit rechargé, les vannes doivent être actionnées. Pour mesurer les pressions, il faut utiliser le manifold relié au dispositif. Le compresseur doit tourner normalement et de façon maximale pour qu’une verticalité s’installe entre lui et les pressions. Cet équilibre est obtenu après environ une quinzaine de minutes de fonctionnement de l’appareil à plein régime.

Le suivi de l’évolution de la mise en route du gaz se fait en mode froid et en mode chaud. Par ailleurs, vous devez vérifier la pression afin de vous assurer qu’elle est à bonne température. À la fin de l’ajout de gaz et de la mise en marche du système, un dernier contrôle doit être fait. Il s’agit d’une nouvelle détection de fuites. À ce stade, ce sont les vannes qui sont inspectées.

Se doter du matériel adéquat

Pour ajouter du gaz dans le circuit d’une chambre froide, les matériels suivants sont nécessaires :

  • une clé à cliquetis,
  • une pompe à vide,
  • une bouteille réfrigérante,
  • une sonde de contact,
  • un thermomètre,
  • une balance électronique et
  • un jeu de manifold.

Tous ces matériels sont disponibles dans les boutiques de vente de produits d’entretien des appareils réfrigérants. En vous adressant à un professionnel du froid, il peut vous recommander une boutique près de chez vous. À défaut, faites des recherches sur internet.

Bien choisir le gaz de sa chambre froide

L’ajout d'un gaz inapproprié à une chambre froide est source de dysfonctionnement pour le circuit de climatisation de l’appareil. Ainsi, comment bien choisir le fluide de votre équipement ?

Prendre en compte certains critères

Pour choisir le gaz de votre chambre froide, tenez compte de son niveau de sécurité. Les fluides utilisés dans les circuits peuvent s’enflammer facilement. Pour cela, optez pour un gaz peu dangereux. Vous devez aussi vous référer à la puissance frigorifique de l’appareil. Par ailleurs, le gaz à introduire dans la chambre froide doit dépendre de la productivité souhaitée. En outre, il est évident que les réglementations sur la protection de l’environnement répriment durement les émissions de gaz. Veillez donc à choisir un fluide recyclable pour réduire les impacts sur l’environnement.

Les types de gaz à utiliser

Les gaz pour chambres froides de la famille des HFC sont les plus utilisés. Ils contiennent de l’hydrogène, du fluor et du carbone. L’action de ce groupe de fluide sur l’environnement est négative. Leur utilisation est donc peu conseillée à l’heure où la protection de la nature s’invite dans tous les débats et messages. Actuellement, c’est l’utilisation des gaz pour chambres froides Hydro Fluoro — Oléfines de la famille des HFO qui est recommandée. Leur performance technique est exceptionnelle. De même, leurs effets nocifs sur l’environnement sont très limités.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *