De plus en plus utilisées, les chambres froides ont pour mission principale de conserver les aliments. Cependant, il est essentiel de retenir que ces espaces à vocation thermique ont différentes puissances. Souhaitez-vous apprendre à calculer la puissance frigorifique d’une chambre froide ? Voici les informations qui vous permettront d’y arriver facilement.

Calcul de la puissance frigorifique d’une chambre froide : les facteurs à prendre en compte

Avant d’en venir au calcul de la puissance frigorifique d’une chambre froide, il est important de connaître certaines informations pratiques. Déjà, il faut comprendre que la puissance frigorifique d’une chambre froide représente la capacité de cette dernière à maintenir de façon constante la température qui doit servir à conditionner les produits qui y sont conservés. Ainsi, pour message, sachez que le bilan frigorifique tient compte de :

  • la quantité de chaleur provenant des parois
  • la quantité de chaleur d’introduction de marchandises à température ambiante extérieure
  • la quantité de chaleur issue de l’activité de respiration des fruits et légumes
  • la quantité de chaleur due au renouvellement d’air
  • la quantité de chaleur issue de l’éclairage
  • la quantité de chaleur provenant du fonctionnement des ventilateurs de l’évaporateur
  • la quantité de chaleur résultante de l’activité des travailleurs.

Chacune des informations correspondant aux divers apports de chaleur évoqués est prise en compte sur une durée de 24 heures rigoureusement.

Les premiers préalables à effectuer avant le calcul

Pour déterminer la puissance frigorifique d’une chambre froide, vous devez dans un premier temps déterminer les apports de chaleur. Ceci doit être fait à chaque niveau de production thermique.

Les apports de chaleur par les parois (QP)

Pour faire ce premier calcul, la formule à exploiter est : QP = [Σ(S x k x δt)] x 24 h/1 000. Ici, S (en m²) désigne toutes les surfaces extérieures à savoir les parois extérieures puis l’ensemble plafond et sol. Pour ce qui est de la valeur k en W/m². K), elle désigne le coefficient de transmission thermique des parois. Pour finir, Δt (en °C) indique la différence entre la température extérieure et la température de stockage.

Les apports de chaleur par introduction de marchandises (QM)

Pour déterminer la quantité de chaleur par introduction de produits, il faut recourir à la formule : QM = P1 x Cs x δt/1 000. Vous aurez donc besoin de la valeur de :

  • P1 (en kg) qui désigne le poids des denrées lors d’un nouvel arrivage
  • Cs (en Wh/kgK) qui désigne la chaleur propre aux différentes denrées
  • et de Δt (en °C) qui indique la différence de température à l’arrivée des denrées et leur température de stockage.

Pour que le résultat soit exact, vous devez vous assurer que chacune des données est correcte.

Les apports de chaleur par la respiration des fruits et légumes (QCR)

Pour connaître la quantité de chaleur provenant de l’activité respiratoire des fruits et légumes, vous devez appliquer la formule suivante : QCR = P x 1,4/1 000. L’élément P exprimé en kg indique le poids des denrées dans la chambre froide et 1,4 (en Wh/kg/24 heures) indique la quantité de chaleur émise en moyenne au cours de la journée.

Les apports de chaleur par les renouvellements d’air (QAR)

Pour déterminer la quantité de chaleur produite par les renouvellements d’air, la formule à appliquer est : QAR = V x Δh x φ x n/1 000. V (en m3) indique le volume de la chambre froide et Δh (en Wh/kg) désigne la différence d’enthalpie entre l’ambiance dans la chambre froide et le milieu extérieur. Φ (en kg/m³) indique la densité de l’air et sa valeur est de 1,2 kg/m³. Pour finir, on indique le nombre de fois où les renouvellements d’air ont eu lieu sur 24 heures.

Les apports de chaleur par l’éclairage (QE)

Pour connaître la quantité de chaleur émise par l’éclairage, la formule est : QE = 10 x t x S /1 000 (kWh). Ici, t (en heures) indique la durée de la présence humaine dans la chambre froide et S (en m²) indique la superficie inférieure de la chambre froide.

Les apports de chaleur par le fonctionnement des ventilateurs de l’évaporateur (QV)

Pour effectuer ce calcul, il faut effectuer l’opération suivante : QV = 30 x S x 24 h/1 000. Exprimé en mètre carré, S indique la superficie de la chambre froide.

Les apports de chaleur du groupe de travailleurs au sein de la chambre froide (QT)

Pour connaître la quantité de gaz thermique produite par les humains dans la chambre froide, il suffit d’effectuer l’opération : QT = = q x t x n /1 000. La variable q (en Wh/h = W) indique la chaleur produite par chaque travailleur pendant 24 heures. Par contre, t (en heure) indique la durée de la présence et on représente le nombre de personnes dans la chambre froide.

Quelle est la formule pour calculer la puissance frigorifique d’une chambre froide ?

Pour calculer la puissance frigorifique d’une chambre froide, il faut additionner les apports de chaleur thermique sur 24 heures ou la durée journalière de travail. Ensuite, il faut diviser le résultat obtenu par 16 heures pour les chambres froides positives et par 20 heures pour les chambres froides négatives. La formule pour calculer la puissance frigorifique d’une chambre froide revient donc à P = QP + QM +QCR + QAR + QE + QV +QT (kWh)/16 h ou 20 h.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *