Une chambre froide, généralement utilisée dans le milieu agro-alimentaire et du secteur de la restauration, a un certain coût. Que ce soit le choix d’une chambre froide, en passant par sa construction et de son utilisation, il est important de réfléchir à votre investissement à plus long terme. Le point névralgique est son isolation. En effet, afin d’éviter toute perte d’énergie et de surconsommation, vous devez vous assurer que les isolants de votre chambre froide soient bien adaptés en fonction de l’environnement et de l’espace.

Voici quelques conseils et astuces pour bien isoler votre chambre froide.

isoler-chaùbre-froide

Isolation de la chambre froide

Comme vous le savez probablement, il existe deux types de chambres froides : à froid positif et à froid négatif. La première va générer une température positive, c’est-à-dire, supérieure à 0°C, tandis que la seconde va diffuser une température négative, c’est-à-dire, inférieure à 0°C.

Malgré la différence de température, les chambres froides ont sensiblement le même fonctionnement. Pour une bonne utilisation de votre chambre froide, le plus important est l’isolation afin de maintenir les températures générées à l’intérieur de la pièce.

Quel type d’isolant pour une chambre froide ?

Généralement, les isolants des chambres froides sont situés dans les parois, dans le sol mais aussi dans le plafond. L’isolant peut être constitué en polyuréthane ou encore en polystyrène. Pour le mur, celui-ci est souvent construit sur base de Liège. En ce qui concerne le plafond et le sol, on retrouve du polystyrène, essentiellement utilisé pour sa légèreté.

Une chambre froide à froid positif a seulement besoin d’une couche d’isolant voire deux tandis qu’un modèle négatif a besoin de deux couches d’isolants au minimum.

Depuis quelques années, la volonté de certains étaient la construction de chambres froides plus écologiques, plus soucieuses de la consommation d’énergie mais aussi de l’environnement en se tournant notamment vers un choix de matériaux issus de la nature. Par exemple, l’un des isolants les plus utilisés est la paille. L’épaisseur de ce type d’espace de stockage ont une épaisseur largement supérieure que les modèles dont l’isolation est plus classique. Cependant, cet isolant présente des problèmes comme son manque de résistance à l’humidité.

Vous l’aurez donc compris, afin d’assurer un bon fonctionnement de votre chambre froide, l’isolation est donc primordiale.

A quoi sert le panneau isolant dans une chambre froide ?

Les panneaux isolants pour une chambre froide permettent à une bonne isolation de votre pièce. Ces panneaux, aussi appelés panneaux sandwich ou thermiques, sont constitués de deux plaques qui peuvent être en fibre de verre, en contre-plaqué, en tôle ou tout autre isolant. Ces panneaux sont réputés pour être léger en offrant de nombreux avantages : résistant au feu et à l’humidité, étanchéité, facile à manipuler ou encore assurant une bonne isolation thermique et phonique.

Grâce aux panneaux sandwich ou thermiques, vous pourrez construire une chambre froide sur mesure qui sera adaptée à la structure de votre établissement.

L’étanchéité des parois d’une chambre froide

Afin d’en assurer l’isolation, l’étanchéité de votre espace de stockage doit se faire à l’air tout en assurant la diffusion de vapeur.

En effet, cela permet de limiter les apports thermiques c’est-à-dire de diminuer les allées et venues d’air humide et de vapeur. Ces entrées provoquent une différence de température entre l’intérieur et l’extérieur de la chambre froide. Il y a donc une différence de pression.

L’étanchéité des parois va également limiter la condensation d’humidité dans les chambres froides. La condensation d’humidité peut provoquer un problème d’isolation thermique en mouillant les parois et ainsi perdre ses qualités isolantes. L’humidité peut égaler faire apparaitre de la glace givrée sur les panneaux dans les modèles négatifs. Ce qui pourrait déformer les panneaux qui entrainerait une dégradation des propriétés de la chambre froide.

Comment rendre étanche la chambre froide ?

Il existe cependant des solutions qui permettent de rendre votre espace de stockage étanche et isolé.

Tout d’abord en plaçant le pare-vapeur à côté de l’endroit le plus chaud de votre chambre froide, c’est-à-dire où se trouve la pression de vapeur. Le pare-vapeur est généralement la feuille métallique du panneau thermique.

Ensuite, les joints des portes doivent être souples afin d’éviter une déformation de la porte ou l’apparition de glace sur les joints de la porte. Les joints dans le reste de la chambre froide doivent également être soignés.

Enfin, les trous dans les parois doivent être rebouchés dans une matière qui résiste facilement à la vapeur.  

Sol de chambre froide : faut-il l’isoler ?

L’isolation du sol des chambres froides préfabriquées sont généralement bien faites. Pour les autres, l’isolation du sol doit se faire directement sur place.

Isolation du sol des chambres froides négatives 

Pour les modèles négatifs, il est primordial de bien penser à l’isolation du sol. En effet, sans cette bonne isolation, le problème pourrait survenir d’une condensation sur le plafond de la pièce du dessous de la chambre froide. Il faut donc bien calculer l’épaisseur de l’isolation thermique pour empêcher la condensation sur le plafond.

Une autre raison de bien isoler le sol d’une chambre froide à froid négatif se situe au niveau de l’énergie. Comme il y a une grande différence de température entre l’intérieur et l’extérieur de la pièce, il est important de vérifier l’isolation par le sol pour les apports thermiques mais aussi pour la consommation énergétique.

Isolation du sol des chambres froides positives

Il est aussi possible d’isoler le sol des chambres froides à froid positif mais pour celles déjà préfabriquées, cela constitue une option. Si vous vous trouvez face à un des problèmes suivants, la solution est de procéder à l’isolation du sol de votre chambre froide positive.

  • Si vous utilisez votre espace de stockage avec des mises en régime régulière, isoler le sol vous permet une baisse de consommation d’énergie.

  • Si vous souhaitez conserver une même homogénéité de température au niveau du sol, optez pour un isolant. En effet, les dépôts de produits directement sur le sol peuvent entrainer une chaleur localisée. Les températures générées à l’intérieur de votre chambre froide ne seront pas homogènes.

  • Si vous avez déposer un matériel qui produit de la chaleur (comme un four par exemple), celui-ci va alors transmettre de la chaleur à travers le sol et ensuite vers les parois verticales de la chambre. Il est donc nécessaire d’isoler votre sol. Cependant, afin d’empêcher toute consommation excessive d’énergie, ceci n’est pas conseillé.

  • Enfin, s’il y a un problème de condensation sur le plafond de la pièce du-dessus, il est nécessaire de faire isoler le sol de votre chambre froide.

Sol chauffant pour empêcher la condensation ?

Il existe une solution qui permet d’éviter la formation de condensation dans le plafond de la chambre froide. En effet, il est possible d’installer des trames chauffantes sur les dalles inférieures à l’intérieur de la pièce pour ainsi maintenir la température. Ce « chauffage » va alors construire une barrière thermique pour une meilleure isolation de la pièce.

Vous l’aurez donc compris, l’isolation de votre chambre froide est un point essentiel pour son bon fonctionnement. Que ce soit au niveau du sol, du plafond ou des panneaux (sandwich, thermique fabriqués en fibre de verre, contre-plaqué, tôle, …), ces éléments sont donc importants pour la longévité de votre espace de stockage.