Si vous comptez faire l’acquisition d’une chambre froide, vous savez probablement que celle-ci inclus systématiquement un groupe frigorifique qui permet d’abaisser la température grâce à des fluides frigorigènes. Pour contenir la température et ainsi respecter la chaine du froid, un circuit frigorifique s’enclenche à l’intérieur de l’installation. Le fonctionnement d’une chambre froide se fait alors sur 5 étapes : le compresseur, le condenseur, le déshydrateur, le détenteur et enfin l’évaporateur. Chacun possède un rôle spécifique qui permet d’assurer ainsi le circuit frigorifique de la chambre froide. En fonction de l’installation de votre chambre froide, celle-ci a soit un groupe frigorifique monobloc, soit un groupe frigorifique bibloc. Enfin, pour créer ce « froid » et ainsi mieux conserver vos produits et denrées alimentaires, le choix du fluide frigorigène s’impose.

Cependant, ce choix peut s’avérer complexe puisqu’il y a de plus en plus de fluides frigorigènes qui sont interdits car ayant un impact nocif sur l’environnement. Alors, quel fluide frigorigène choisir pour sa chambre froide en 2020 ? Quelles sont les nouvelles réglementations ? Voici quelques éléments de réponse.

Qu’est-ce qu’un fluide frigorigène ?

Un fluide frigorigène (ou gaz réfrigérant) permet le bon fonctionnement d’un circuit frigorifique. C’est une substance, qui peut soit être pure, soit être mélangée, qui crée le froid et est souvent utilisée dans les installations de production de froid comme une chambre froide par exemple. Un fluide réfrigérant peut également être utilisé dans les installations de production chaude comme les pompes à chaleur.

Ce fluide va d’abord absorber la chaleur à basse température et à basse pression pour ensuite les libérer à une température et pression plus hautes.

Type de fluide réfrigérant

Il en existe des sortes et des familles différentes.

  • Les CFC qui sont interdits depuis 2001
  • Les HCFC qui ont un impact néfaste pour l’environnement
  • Les HFC qui ont également un impact néfaste sur l’effet de serre
  • Les fluides réfrigérants naturels qui n’ont aucun impact sur l’environnement
  • Les HFC insaturés qui eux sont légèrement inflammables.

Sur quels critères choisir un fluide frigorigène ?

Pour bien sélectionner le fluide frigorigène de votre chambre froide, vous devez prendre en compte une série de critères.

Puissance frigorifique

Pour bien sélectionner votre gaz pour chambre froide, vous devez d’abord vous renseigner sur la puissance frigorifique. En effet, chaque gaz réfrigérant nécessite parfois des installations spécifiques en fonction du rendement attendu.

Il est préférable de se tourner vers une puissance frigorifique volumétriquement élevée pour le bon fonctionnement de votre chambre.

Sécurité

Un gaz réfrigérant peut parfois être dangereux que ce soit pour l’environnement que sur vous et vos employés. Il est important de bien choisir votre fluide frigorigène pour éviter tout risque et accident. En effet, parfois, un gaz réfrigérant peut être :

  • Toxique (par inhalation du gaz) :
  • Inflammable :
  • Corrosif pour les produits et denrées alimentaires conservés dans la chambre froide ;
  • Dangereux car ayant un impact biologique (cancer, malformation, …)

Il est donc préférable d’opter pour un gaz réfrigérant n’ayant aucune (ou presque pas) d’action sur l’homme et sur l’environnement qui l’entoure.

Écologique

Le choix d’un gaz réfrigérant est également important en fonction de son impact environnemental. En effet, certains fluides frigorigènes peuvent avoir une action sur :

  • La couche d’ozone entrainant l’arrêt d’une partie des rayons UV. Pour mesurer ces effets, le coefficient ODP permet de définir les fluides frigorigènes ayant un coefficient le plus faible possible.
  • L’effet de serre entrainant le réchauffement climatique. Cet impact est mesuré par le GWP, plus le chiffre est élevé, plus le gaz sera nocif pour le réchauffement climatique.

De plus, sélectionner un gaz réfrigérant n’ayant pas un impact néfaste sur l’environnement permet un fonctionnement de plus longue durée. Opter pour ce type de fluide permet d’éviter de le changer sur l’installation de votre chambre froide.

Prix

En plus du prix de l’installation, il faudra également vous renseigner sur le prix au kg de votre fluide réfrigérant. Certains fluides comme le CO² est le moins cher au kg. Le coût va également varier si le fluide est simple (comme l’ammoniac) ou complexe (HFC).

Fluide frigorigène autorisé

Comme vous l’avez remarqué, certains types de fluides frigorigènes sont néfastes pour l’environnement. Dans la famille des hydrocarbures halogénés, seul le HFC est encore autorisé actuellement. Cependant, selon la réglementation F-GAS, son utilisation va être progressivement proscrite. Il reste tout de même le plus utilisé dans les chambres froides (R404A et R410A).

Nous voyons de plus en plus des fluides frigorigènes « nouvelle génération » qui ont un faible impact sur l’environnement tout en se rapprochant de la puissance frigorifique du HFC. Cependant, pour réduire les impacts néfastes sur l’environnement, l’utilisation des gaz réfrigérants est de moins en moins conseillé. Il existe actuellement des alternatives.

Le CO² est un des fluides frigorigènes naturels qui n’a aucun impact sur la couche d’ozone. De plus, il est moins cher que les autres gaz au kg. Il y a également les hydrocarbures (HC) qui n’ont pratiquement pas d’impact néfaste envers l’environnement. Cependant, cela reste des fluides difficiles à manipuler car ils peuvent facilement être inflammables.

Réglementation fluide frigorigène

A l’inverse, certains fluides sont à présent interdits à la consommation pour leurs effets néfastes envers l’humain et l’environnement. Citons par exemple la famille des hydrocarbures halogénés comme le CFC et le HCFC, respectivement interdits en 1995 et en 2015. Le dernier de ce groupe, le HFC, va progressivement être supprimé dans les installations frigorifiques.

En 2020, la réglementation F-Gas II a prévu son interdiction sur deux axes :

  • Tous les équipements frigorifiques contenant des HFC ;
  • La maintenance des équipements frigorifiques contenant des HFC.

De plus, cette réglementation va également interdire sur le marché les équipements suivants :

  • Les meubles réfrigérés et les équipements de réfrigération ayant un fluide réfrigérant dont le GWP (coefficient qui permet de mesurer l’impact sur l’effet de serre) est supérieur à 2500
  • Les climatisations mobiles dont le GWP du fluide est supérieur à 150.

Vous l’aurez donc compris, à l’heure actuelle, il est préférable de s’orienter vers des fluides frigorigènes naturels qui n’ont (presque) pas d’impact sur l’environnement mais aussi sur vous et vos employés. De plus, ils ont l’avantage de coûter moins chers pour certains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *