Dans les usines et les installations domestiques, la chambre froide permet la conservation des produits périssables. Cet équipement de réfrigération fonctionne grâce au fluide frigorigène qui est un gaz. Ce dernier est surtout utilisé pour faire fonctionner les appareils dotés d’un compresseur, d’un ventilateur et d’un système réfrigérant. En réalité, c’est le fluide frigorigène qui permet d’y créer le froid. Cependant, bien qu’il soit très pratique, il peut s’avérer nocif et dangereux aussi bien pour l’environnement que pour la santé humaine. Quel gaz utilisé dans une chambre froide ? Voici tout ce que vous devez savoir à propos de cela.

Quels sont les critères de choix d’un gaz pour chambre froide ?

Si l’évaporateur dans la chambre froide sert d’échangeur de chaleur, le fluide frigorigène lui permet d’atteindre la température nécessaire au stockage des produits périssables. Pour sa sélection, il faut prendre en compte 4 points essentiels.

La puissance frigorifique

La chambre froide fonctionne normalement lorsque les fluides sont capables de bien s’évaporer ou de se condenser à des températures variées suivant la pression. La puissance frigorifique correspond au rendement. En réalité, chaque groupe de froid a un mode d’installation spécifique qui dépend principalement de la puissance frigorifique.

La sécurité

Les fluides frigorigènes peuvent s’avérer toxiques, dangereux, corrosifs et surtout inflammables. Voilà pourquoi, il est essentiel de choisir le gaz qui présente moins de risques. En veillant à la sécurité de l’utilisateur dans le choix du gaz, vous le protégez également des éventuels accidents.

Le coût

À chaque fluide frigorigène correspond un prix bien déterminé. Certains sont moins chers au kilogramme tandis que d’autres sont assez couteux. Il faut toujours veiller à choisir un, qui ne soit pas trop onéreux et qui réponde parfaitement à ses besoins.

L’impact sur l’environnement

Pour la protection de l’environnement, les fluides frigorigènes doivent être hautement surveillés. Voilà pourquoi, les lois qui régissent ces gaz sont de plus en plus nombreuses. Il est recommandé pour cela de choisir un fluide frigorigène qui présente un effet minime sur la nature et qui n'a pas un mauvais impact sur la santé.

Quels sont les fluides frigorigènes conseillés ?

En France, les fluides frigorigènes à faibles PGR (procédure gaz renforcé) sont les plus conseillés. En effet, en plus de participer à la protection de l’environnement, ces gaz permettent de garantir le bon fonctionnement des chambres froides. Leur utilisation permet aussi de pérenniser l’installation frigorifique. Voici les fluides conseillés.

Le HFC

Parmi les familles de chambre froide présentes sur le marché, la plus utilisée est celle de HFC. Il s'agit d'un gaz composé d’Hydrogène, de Fluor et de Carbone. C’est d’ailleurs le liquide frigorigène le plus prisé et le plus conseillé pour créer du froid. Sa composition chimique le rend moins dangereux que les autres fluides.

Néanmoins, son utilisation reste à surveiller. De nombreuses recherches continuent d’être menées afin de réduire au maximum ses effets sur la planète. D’ici à quelques années, il est probable que ce fluide soit totalement interdit de commercialisation et d’utilisation pour laisser place aux fluides propres moins agressifs.

Le HFO

Il existe aussi sur le marché, le gaz HFO (Hydro Fluoro-Oléfines) qui a un faible impact sur l’environnement. Il est considéré comme un fluide frigorigène de nouvelle génération en raison de sa puissance très intéressante par rapport au HFC. Beaucoup moins agressifs, ils sont tout aussi performants.

Les hydrocarbures et le CO2

Les hydrocarbures tels que le propane ou le butane sont aussi conseillés, car étant peu nocifs pour l’environnement. Toutefois, ils doivent être manipulés avec minutie et précaution en raison de leur inflammabilité.

Enfin, le dioxyde de carbone est reconnu pour son faible impact et son faible coût. Sa présence dans les fluides est aussi recommandée.

Quels sont les fluides frigorigènes à éviter ?

L’utilisation de plusieurs fluides frigorigènes s’avère très dangereuse en raison de leur caractère nocif pour la santé et pour la planète. Voici ceux qui sont interdits d’utilisation.

Le CFC

Les fluides nocifs appartiennent à la famille des hydrocarbures halogénés. Parmi ceux-ci figure le CFC (Chlorofluorocarbure). Son mauvais effet sur la couche d’ozone est considérable. Voilà pourquoi, sa production est interdite depuis 1995.

Le HCFC

Quant au HCFC (HydroChlorofluorocarbure), il constitue un mélange de Chlore, de Fluor, de Carbone et d’Hydrogène. Il a été interdit définitivement depuis 2015. Il se caractérise par une propriété physique nocive.

Quelles sont les précautions à prendre

En choisissant un fluide frigorigène instable pour la conservation de vos produits périssables, vous courez un grand risque d’incendie et d’explosion. En raison de son inflammabilité, il apparaît donc judicieux de prendre les précautions adéquates pour assurer la sécurité de l’utilisateur.

Avant une quelconque installation, renseignez-vous sur le type de gaz à choisir et sur la réglementation à respecter en termes de sécurité. Pour économiser de l’énergie, optez pour un élément qui présente un bon rendement. C’est uniquement à cette condition que la dépense d’énergie sera minimisée. De plus, vous aurez l’avantage d’une production de froid optimisée.

En définitive, le HFC et le HFC sont autant de fluides dont l’utilisation est conseillée. Cependant, il est formellement interdit de faire usage du CFC et du HCFC dans tous les groupes de froid. Avant de choisir un fluide frigorigène, veillez à prendre en compte sa puissance frigorifique, sa sécurité, son coût et son impact environnemental.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *